Accueil Non classé Réponse sur la polémique autour de la petite gare

Réponse sur la polémique autour de la petite gare

2
0
174

gare piriacRéponse sur la polémique autour de la petite gare

Si à chaque fois que quelqu’un fait une réponse sur les choses que vous écrivez publiquement, vous considérez qu’il s’agit d’invectives, on n’a pas fini … Vous avez une bien drôle de conception de la démocratie.
Vous voulez que les Piriacais disposent des informations qui leur permettent de se faire une opinion sur tous les sujets ?
Alors ne vous plaignez pas que l’on vous réponde sur les polémiques que vous lancez.
S’agissant de l’ancienne gare, c’est bien vous qui avez abordé ce sujet les premiers.
Mais comme vous écrivez n’importe quoi, il n’est pas anormal qu’on rétablisse la vérité.
Et là encore, sur l’ancienne gare, on ne peut pas vous laisser dire tout et n’importe quoi.
Premièrement, montre que Madame Dacheux-Leguyader est intervenue à deux reprises, en 2015 et 2017, sur le sujet de l’ancienne gare n’est pas la preuve d’un attachement excessif au patrimoine local.
Depuis le début de cette mandature, il y a eu 37 séances du Conseil Municipal et 6 conseils municipaux privés.
Puisque vous aimez ressortir les comptes-rendus pour « éclairer » les Piriacais, nous pouvons, nous aussi, être en mesure de les ressortir pour toutes les séances.
Nous prenons le pari ici, que les interventions de Madame Dacheux-Leguyader concernant le patrimoine se comptent sur les doigts d’une seule main. Nous nous demandons même si les documents publiés ne relatent pas les deux seules interventions qu’elle ait eu sur le sujet.
De plus, nous maintenons ce qu’a déjà dit Monsieur le Maire de Piriac-sur-Mer, depuis 2017, date de ce débat en Conseil privé où il a été décidé de ne pas préempter.
Qu’a fait Madame Dacheux-Leguyader pour défendre l’ancienne gare ? S’est-elle révoltée, a-t-elle créé un collectif, mis en place une mobilisation ? Non ! De même qu’a-t-elle fait, sous les mandats précédents, en tant que Conseillère Municipale de la Majorité, pour définir un projet, faire une proposition d’achat au propriétaire, ou à défaut, bien mettre en place des règles de protection particulière pour éviter sa dégradation et / ou empêcher son éventuelle démolition ? Rien du tout !
Il faut croire que le parfum des élections municipales lui a, d’un coup, frisé les narines au point qu’elle commence, à s’agiter dans tous les sens.
Nous lui rappelons, enfin, que pour préempter, la loi impose que la Commune porte un projet. Le compte-rendu du Conseil privé montre bien que Madame Dacheux-Leguyader n’avait aucun projet à mettre en face de sa volonté de préemption. Le lieu de mémoire dont elle nous parle aujourd’hui n’était à priori, pas d’actualité, lors du débat de 2017. Elle n’en fait même pas état. Dès lors, en l’absence de projet visible, la préemption n’aurait de toute façon pas été possible.
Quant aux plusieurs générations de Piriacais et de de vacanciers dont l’ancienne gare aurait été le lieu d’accueil, il faudrait voir à relativiser un peu. La durée de vie de la ligne ferroviaire, à Piriac, a été, exactement de 29 ans, soit de 1907 à 1936, date de sa fermeture définitive. On ne parle quand même pas d’une longue page d’histoire.
Contrairement à ce que l’on veut faire croire, l’ancienne gare de Piriac, dont aucun Maire, d’aucune Municipalité, n’a daigné s’occuper depuis 1936 n’est pas un élément strictement de notre patrimoine. Personne ne l’a jamais considérée comme tel durant ces 53 dernières années, pendant lesquelles elle a progressivement dépéri, dans l’indifférence générale.
Nous terminerons enfin, sur la question des arbres (dont il y a peu de chance qu’ils soient centenaires, sinon ils apparaitraient sur la photo d’archive présentée en illustration) ; contrairement à d’autres qui, bien que s’affichant comme de grands défenseurs du patrimoine, s’affranchissent des règlements d’urbanisme lorsqu’il s’agit de leur intérêt personnel, notre Municipalité respecte, elle, les règlements d’urbanisme en vigueur à Piriac.
Comme pour tous projets d’aménagement, le site de la petite gare a fait l’objet d’un diagnostic phytosanitaire réalisé sur l’ensemble des plantations présentes, réalisé par un professionnel. Celui-ci a bel et bien conclu à un état sanitaire défectueux ou à une dangerosité de la plupart des cupressus présents, en ne préconisant le maintien que de deux d’entre eux, situés en pointe de parcelle. Ces deux-là seront donc bien entendu conservés. Les autres, eux, seront compensés intégralement par la plantation d’un nombre équivalent d’arbres, en privilégiant les essences locales. Ça, Madame Dacheux-Leguyader aurait pu le savoir si, en tant qu’élue, elle s’était, un minimum, renseignée sur le projet. Il suffisait de se rendre au service de l’urbanisme, en Mairie : le rapport phytosanitaire, le permis d’aménager et tout le reste sont parfaitement communicables et elle aurait eu tous les renseignements dont elle avait besoin. Mais, manifestement, la précision et la réalité des dossiers n’est pas sa priorité. Ce qui, déjà, de la part d’une élue, pose question. Apparemment, elle est plus intéressée à agiter des chiffons rouges et créer des polémiques pour servir sa petite boutique électorale.
Quant à ses propositions concrètes pour Piriac, on les attend toujours !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par piriac44danslaction
Charger d'autres écrits dans Non classé

2 Commentaires

  1. nico

    19 octobre 2019 à 16 h 58 min

    J’ai pris le temps de lire les différents articles de ce site et ne voit, en majorité, ni présentation de projets pour l’avenir, ni éléments de langage concrets mais juste une joute avec une partie de l’opposition…. Quel est le but « in-fine » de cette page ? est-ce la présentation d’un futur programme ou la denigration d’avis contraires et d’actions passées ? il serait temps de passer aux choses sérieuses et de gagner des voix avec ses forces et non les faiblesses des autres.
    merci de m’avoir lu, même si je doute que mon commentaire soit publié .

    Répondre

    • piriac44danslaction

      24 octobre 2019 à 8 h 40 min

      Bonjour Nico

      il ne s’agit pas de joute,mais de répondre aux insinuations infondées,aux propos injustifiés voire mensongers et démagogiques à notre rencontre

      Celà dit,nous allons publier très prochainement,un bilan complet de notre action sur notre mandat 2014/2020,pour éviter tous colportages erronés.

      Par ailleurs,notre programme,est en cours de finalisation.Il sera publié ensuite selon le calendrier que nous avons fixé .

      Nous espérons avoir répondu à vos attentes.

      Nous esperons,avoir répondu à vos attentes

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

le bétonnage reponse à l’article du 16 aout 2019

Le Bétonnage Décidément Mme Dacheux Leguyader a la mémoire très très courte. Les opération…